ARPT, Orascom et les autres

L’ARPT, agence de régulation des Télécom, est hors la loi. Engagé dans un bras de fer avec Orascom, soupçonné de pratiquer des prix susceptibles de tuer, à terme, la concurrence, l’ARPT a rendu public le 12 mars une décision téméraire. Elle sommait tout simplement Orascom de retirer sans délai sa nouvelle offre promotionnelle.

Orascom a introduit un recours devant le conseil d’état. Mais celui-ci a refusé de se prononcer en référé, ce qui donne à la décision de l’ARPT un caractère obligatoire, jusqu’à ce que le conseil d’état se prononce sur le fond.

Jusqu’où pouvait aller l’ARPT dans sa volonté de sauver l concurrence ? Apparemment pas très loin. Car si Orascom ne respecte pas une décision de l’ARPT, celle-ci peut demander des sanctions contre l’opérateur, sanctions pouvant aller jusqu’à la suspension de la licence d’exploitation.

Orascom a maintenu ses nouveaux prix deux mois après la décision de l’ARPT. Celle-ci garde le silence. Incapable de faire appliquer ses propres décisions.

Encore une institution qui se meurt. Jusqu’à preuve du contraire.

Si l’ARPT n’applique pas la loi, elle ne pourra reprocher aux autres de ne pas la respecter.

A la décharge de l’ARPT, toutefois, il faut signaler qu’aucun journal ne repend ses arguments. Personne ne la défend: l’ARPT ne donne pas de pub 

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s