Quand l’arbre Renault cache le désert industriel algérien

http://bit.ly/1xIutSr

Un article sur maghrebemergent.info

Publicités
Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Kahina

     /  13 novembre 2014

    M. Charef Abed , vous qui rêvez d’une Algérie envahie par 5 millions de Subsahariens comme vous l’écriviez lors d’un de vos précédents écrits, que pensez vous de ce gouvernement nigérien qui réclame le retour de ses ressortissants qui ont perdu toute dignité et ont couvert leur pays de honte selon les termes d’un ministre nigérien lui même en juin dernier ?
    Allez vous vous y opposer de toutes vos forces, en arguant que ces  » pauvres réfugiés » de guerre sont menacés de mort dans leur pays lequel n’est pas en guerre ni même en situation de famine, propos qui relèvent de la calomnie contre un pays voisin.
    J’imagine votre désolation , à l’idée de toute cette marmaille quittant le territoire algérien, qui aurait pu nous faire des treize à la douzaine de nouveaux  » frères  » africains pour renforcer encore plus le contingent des Africains en Algérie.
    Comment, je les appelle  » Africains », moi qui appartient au même continent, quelle infamie!
    Et bien oui monsieur, ne soyons pas hypocrites, nous savons bien que c’est le politiquement correct qui nous oblige à dire  » Africains  » pour ne pas dire  » Noirs », le mot tabou pour les Européens que nous ne sommes pas, car nous n’avons pas colonisé les Africains ni pillé leurs richesses pour se sentir obligés de leur payer des réparations au prix de notre territoire . La mauvaise conscience occidentale ne nous regarde en rien.
    Certes la géographie fait de nous des Africains mais pas l’Histoire. Nous n’avons rien de commun avec les Africains, nous n’avons pas les mêmes visages ni les mêmes langages ni les mêmes paysages, nous n’avons pas les mêmes coutumes ni les mêmes costumes.
    Nous sommes des Méditerranéens, nous avons donné Saint Augustin à Rome, une dynastie d’empereurs et même un pape, nous appartenons à la civilisation de l’olivier qui fleurit sur trois continents. Et les Algériens ne se laisseront pas endormir par vos discours geignards et par les droits de l’hommistes inféodés à l’Union Européenne et à ses succursales caritatives zélées en campagnes de  » sensibilisation » en direction de la société civile et des médias algériens.
    Quand à vous, M. Abed Charef, si vous ne défendez pas l’Algérie contre ces hordes d’envahisseurs silencieux comme firent naguère nos ancêtres contre les invasions venues de toutes parts, c’est sans doute que vous ne vous sentez pas la fibre patriote. Ce qui est tout à fait normal quand on est un descendant de bédouin hillalien qui se reconnait plus d’affinités avec les peuples du sud du Sahara qu’avec le peuple autochtone de l’Afrique du Nord.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s