Algérie : le parlement et les partis tenus à l’écart du remaniement

Le remaniement du gouvernement algérien, décidé samedi 11 juin, s’est fait en dehors des institutions, dans la grande tradition instituée depuis l’avènement du président Abdelaziz Bouteflika en 1999. Ni le parlement, ni les partis, n’ont été associés à la décision.

 

http://bit.ly/1S21JMp

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s