8 mai 1945

8 mai 1945.
C’est dans les larmes et la douleurs que naissent les grands projets.
Tous les militants de cette génération que j’ai eu l’honneur de rencontrer m’ont parlé de l’impact de cette journée du 8 mai 1945 sur leur vie et leur parcours.
Avec le temps, j’en suis arrivé à une conclusion: c’est avec le 8 mai 1945 que les dirigeants du mouvement national ont pris conscience, et acquis la terrible conviction que la libération du pays passerait par une étape violente et douloureuse. C’est à partir de ce moment qu’ils ont tous intégré la lutte armée comme matrice de leur pensée et de leur action.
Hommage à ceux qui ont offert leur vie.
Hommage à ceux qui ont pris et assumé leur responsabilité. Je pense en particulier à Hocine Aït-Ahmed, qui a présenté en décembre 1948 le rapport de Zeddine sur la lutte armée, un texte qui a théorisé le rapport du politique et du militaire, un document de la même envergure que ceux de Ho Chi Minh ou Che Guevara sur le sujet.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s