Crime de guerre à Boucherahil, à l’est de Médéa, en mai 1957: 111 civils assassinés

Au moins 111 civils ont été tués en mai 1957 par l’armée coloniale dans la commune de Boucherahil, près de Beni-Slimane, dans la wilaya de Médéa.

Les faits se sont déroulés entre les douars de Bouakria et El-Mchata, dans la commune actuelle de Boucherahil, pas loin du fameux Oued El-Malah, au nord-ouest de Beni-Slimane.

Des civils, désireux d’établir le contact avec le FLN-ALN, s’étaient regroupés à l’orée de la montagne, dans une tentative maladroite de rejoindre la lutte armée. ils ont erré un jour ou deux avant d’être repérés par l’armée coloniale, qui les a méthodiquement éliminés. Ils ont été enterrés par groupes, dans des fosses communes.

L’histoire était connue dans la région. A l’indépendance, des fouilles ont été menées sur la base de témoignages des habitants de la région. 111 corps ont été exhumés.

L’assassinat de 111 civils constitue un crime de guerre. Il reste à retrouver les noms des officiers de la région, du secteur et des sous-secteurs en poste à ce moment-là pour documenter ce crime.boucherahil

https://goo.gl/maps/6VM8cA7pmzE2boucherahil

Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s