Le hirak doit se poursuivre. En mieux

Le hirak doit se poursuivre.
Je marcherai encore demain, vendredi 31 janvier, pour un État de droit, pour les libertés, pour l’institutionnalisation et la séparation des pouvoirs, pour la libération du champ politique et des médias, pour l’indépendance de la justice.

Le hirak doit avancer. Sortir des dogmes. Sortir de l’impasse actuelle. Sortir de la folklorisation. Sortir de cette tendance à marcher pour marcher. Se libérer des appareils qui veulent l’étouffer.

Le hirak doit faire plus. Faire mieux. Ouvrir des débats, non les interdire. Énoncer des valeurs, des normes, des rêves, non voter des résolutions, édicter des fetwas.

J’ajoute tout de même ceci: la propagande des hirakman est devenue ridicule. À force de s’enfoncer dans l’activisme, ils ont perdu le sens du réel. Ils confondent l’essentiel et le secondaire. Ils mentent autant que le pouvoir: j’ai participé à une marche où on était exactement 53 au début de la marche, j’ai lu qu’on était des milliers.

احشموا

Ces mensonges faussent l’analyse, poussent à faire deauvais choix, decredibilisent la contestation populaire et provoquent un rejet chez les Algériens.

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Merzouk M

     /  30 janvier 2020

    « doit se poursuivre », encore une fois, on ne décrète pas la politique, on impose pas un projet politique ou de société, c’est comme la guerre, on ne décide pas dans son petit coin du jour de sa fin, ce sont un ensemble de conditions objectives qui dictes de façon naturelle la fin des hostilités, dans ce papier vous avez énoncer pas mal de belles choses irréalisables dans les faits, il suffit juste d’observer la déliquescence à tous les niveaux de la pseudo classe politique et intellectuelle en Algérie, la diarrhée verbale et écrite qui s’est déversée sur Kamel Daoud en dit long sur la réalité, je n’aime pas Camus, il est pire que Faulkner, au moins lui, il a donné des noms et des identités aux nègres qu’il combat dans ses romans, les lumières d’aout est une belle illustration, Camus nous a dénie le droit même à un simple prénom, il n’y a pas pire que le dénis identitaire, toutefois je trouve les réponses pas du tout à la hauteur des enjeux, c’est une véritable désertification, « Il faut allier le pessimisme de la raison à l’optimisme de la volonté », écrivait GRAMSCI dans ses carnets de prison, nous sommes tout de même très lointains dans le temps et l’espace des prisons fascistes, mais tout de même, Samir Bel3arbi n’a rien fait d’illégal, Fodil Boumela non plus que dire du grand Boureg3a, bien au contraire se sont des patriotes sincères et convaincus, c’est fort beau n’est ce pas, la réalité renvoyer dans nos yeux ébahies tels que les rayons du soleil renvoyés par un puissant miroir, vous êtes sans doute très optimiste et je respecte ce fait, de mon côté je préfère regarder les évènements tels qu’ils se présentent, faire une analyse certes humble et modeste mais froide lointaine des sentiments, de mes rêves et désirs, il va falloir arrêter de se faire des illusions, et je vais aller encore très loin en disant que le régime manque de courage, autrement, s’il décide de jouer franc jeu et lancer des compétitions honnêtes et transparentes, il gagnera à tout les coups, les corps constitués et l’administration ainsi que leurs familles, la pseudo famille révolutionnaire prédatrice et les islamo nationalistes, constituent le socle du régime qui dans les faits représente plus de 50 % du corps électoral, ces gens là ne veulent pas de la démocratie, ne veulent pas de république, ils s’en foutent de l’avenir comme de l’an quarante, de l’autre côté, aucune construction, aucune offre politique, je crois que le rêve va durer longtemps et le réveil sera très douloureux, « fumons le thé, restons éveillés le cauchemar continue » disait Mohamed Sémiane pendant la décennie 1990.

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s